Accueil Santé Méningite : quels sont les signes d'alertes ?

Méningite : quels sont les signes d'alertes ?

Méningite : quels sont les signes d'alertes ?

La méningite est une pathologie qui affecte les méninges. Ce problème de santé touche aussi bien les adultes que les enfants et peut aller d’une forme bénigne à une forme très grave. Quels sont les symptômes de la méningite ? Comment se transmet la méningite ? Existe-t-il un vaccin contre la méningite ? Comment se fait la prise en charge d’un cas de méningite ?

Existe-t-il un vaccin contre la méningite ?

Pour préserver notre santé, plusieurs vaccins ont été élaborés. Nous avons le Prevenar 13 qui est un vaccin contre la méningite à pneumocoques. Il y a également différents types de vaccins pour contre les méningites causées par un méningocoque. Le menjuvac et le neisvac préviennent des méningites à méningocoques C. Le Bexsero prévient de la méningite à méningocoque B. Le Menveo et le Nimenrix sont des vaccins qui cibles les méningites à méningocoque A, C, Y, W-135.

Comment attrape-t-on une méningite ?

Les voies de transmission de la méningite sont diverses. L’on peut attraper la méningite par contact avec un individu souffrant de la maladie. Dans ce cas, il se transmet par les liquides et sécrétions physiologiques. La transmission indirecte se fait par manipulation des objets touchés par une personne malade. La méningite apparaît également après une infection de la sphère ORL. Les batteries responsables de l’infection migrent vers les méninges. Certains germes comme le Listeria monocytogenes sont transmis par des aliments.

Comment soigner une méningite ?

Le traitement varie selon le type de méningite. La méningite virale n’a pas en réalité de prise en charge spécifique. La maladie disparaîtrait d’elle-même si la personne n’avait pas une santé défaillante. Le traitement permet tout simplement de soigner les symptômes. Cependant, si le virus responsable de l’infection est l’herpès simplex, un antiviral est administré par le professionnel de la santé. Dans le cas d’une méningite bactérienne, le traitement se fait avec des antibiotiques qui sont administrés par voie intraveineuse.

Quels sont les types de méningites ?

Il y a principalement deux types de méningites. L’infection peut être virale ou bactérienne.

Méningites virales

Comme son nom l’indique, un virus est à l’origine de l’inflammation des méninges. C’est la forme la moins grave parmi les méningites. Pas donc de complication à la longue et les symptômes disparaissent en quelques jours. Pas besoin aussi d’un traitement spécifique pour retrouver la santé. Un suivi médical est quand même fait jusqu’à confirmation d’une méningite virale. La méningite virale touche enfants et adultes.

Méningites bactériennes

La méningite bactérienne est la forme la plus grave des méningites. Elle peut être fatale si le traitement se fait tardivement. La méningite bactérienne peut ainsi laisser des séquelles irréversibles. Lorsqu’elle est très grave, on parle de méningite foudroyante. En fonction des bactéries en cause, on a différents types de méningite bactérienne que sont :

  • La méningite bactérienne à pneumocoque
  • La méningite bactérienne à méningocoque

Il y a également des méningites fongiques. Cependant, cette forme est très rare.

Quels sont les symptômes d’une méningite ?

Les symptômes sont les mêmes pour la méningite bactérienne (pneumocoque, méningocoque) et la méningite causée par un virus. Par contre, les symptômes ne sont pas toujours identiques chez les enfants et chez les adultes.

Symptômes chez les adultes

Les symptômes de la méningite chez un adulte sont généralement : la fièvre, les céphalées, la raideur dans la nuque et le cou, les douleurs musculaires. La photosensibilité, la nausée et les vomissements font également partie des symptômes développés en cas d’une infection bactérienne ou virale.

Symptômes chez les enfants

Chez les enfants, les symptômes peuvent être différents. Il faut donc être très vigilant quant aux symptômes de la méningite chez un enfant. En effet, la maladie peut passer inaperçue et être diagnostiquée trop tard. Ce qui peut être fatal ou entraîner de graves complications sur sa santé.

En plus d’une forte fièvre, les enfants atteints ont tendance à s’agiter. Les yeux montrent un état de détresse. La fontanelle est bombée si les sutures ne se sont pas encore solidifiées. L’on a également l’apparition des taches rouges au niveau cutané. La somnolence fait aussi partie des symptômes visibles par les enfants.

Comment se fait le diagnostic de la méningite ?

Pour faire le diagnostic général de la méningite, ce sont les symptômes qui sont pris en compte. Compte tenu des symptômes, une ponction lombaire est réalisée par le professionnel de santé pour infirmer ou confirmer l’infection. Cette ponction permet aussi de savoir si la méningite est causée par une souche bactérienne ou un par virus.

Quand le liquide céphalorachidien est purulent, il s’agit d’une infection bactérienne. Par contre, un liquide céphalorachidien clair indique la présence d’un virus, donc d’une méningite virale.

D’autres examens et test sont faits pour détecter le germe responsable de l’inflammation. Cette recherche permet de proposer un traitement plus ciblé.

La méningite est une maladie qui peut entraîner des complications et d’autres problèmes de santé. Ainsi, peu importe l’origine de cette infection (virus, bactérie), la prise en charge doit être immédiate. Cependant, l’on peut préserver sa santé en ayant recours à la vaccination, mais en adoptant également une bonne hygiène de vie.

Vous aimerez aussi :